samedi 3 février 2007

L'actualité est riche

L'actualité est riche. Ceux qui la font également.

Ce matin, l'envie m'a pris de "faire du visiteur".
Pas pour la phynance ni la gloriole. je ne vends pas ou peu mes tableaux, je peins si peu que le moindre frémissement d'un intérêt me mettrait dans l'embarras de fournir. Et puis s'il m'était resté une petite vanité artistique, je l'aurais perdue depuis longtemps, quand ma filleule, alors âgée de six ans, résolument attirée vers les arts de l'avenir, a déclaré que son tableau préféré était celui posé à plat dans un coin de l'appartement. Il s'agissait en fait de ma palette, sale et barbouillée.
Non, "faire du visiteur" pour voir l'effet que ça fait d'avoir un compteur de visites qui frétille un peu, autrement que par les visites de proches ou par mes propres mises à jour.

Mais pour cela, il faut abandonner les sujets narcissiques pour se consacrer au thèmes frissonnants de l'actualité: Nicolas Royal et Ségolène Sarkozy, par exemple. Il faut aussi avoir quelque chose d'intelligent à dire sur eux. Mais ce que m'évoquent ces noms, tant ils sont ruminés dans la presse et dans les conversations digestives, c'est qu'on va nous les régurgiter jusqu'au dégoût pendant les mois, les années à venir, et qu'on devra les supporter quotidiennement, comme les embouteillages ou les hémorroïdes.

Or on trouve dans les blogs des choses très intelligentes sur cette actualité! Par exemple ce linguiste informaticien, Jean Véronis, qui compte dans les discours des candidats le nombre d'apparitions de "moi" et de "je". C'est stupéfiant. Et instructif.
Comme l'écrivait Jean Zin dans un encart (qui a disparu) de son blog, à propos de la campagne présidentielle - "les médias nous traitent comme des petits chiens qui vont changer de maître", et on aime ça...

Je ne suis pas au niveau de ces commentateurs, c'est certain. Alors je continuerai, quitte à n'avoir que 5 spectateurs, à parler d'images, de tableaux, et de statues qui attendent silencieusement dans des galeries mal éclairées, parfois depuis des millénaires, le mandat présidentiel suivant.

Figure humaine néolithique de plâtre et de bitume, âgée de 9000 ans, découverte avec quelques autres en 1985 à Aïn Ghazal, près d'Amman en Jordanie, prêtée au musée du Louvre pour 30 ans.

1 commentaire :

-oo- a dit…

Une tête de plâtre de 9000 ans bien plus fraîche, expressive et rassurante, que celles d'emplâtre de tous ces prétendants à la tête d'un pays.