samedi 8 décembre 2007

Le tribut de la tribu

La nouvelle administration a décidé de rendre un hommage à la mesure du nouveau président qui l'avait installée ; un hommage visible de l'espace. Elle a choisi le parc du château de Versailles, symbole de la France monarchique. Et c'est une réussite technique.
Mais on se doutait que cette bureaucratie ne brillerait pas par sa culture classique, ce qui explique que la dédicace ressemble plutôt à Mickey la souris ou à Bozo le clown.

4 commentaires :

vasco a dit…

mais où allez vous chercher tout ça ?
Je lui trouve un petit air allumé de Rudolph le renne au nez rouge du Père Noël (notre Saint Nicolas ! et maintenant reste à trouver le Père Fouétard).
C'est ce que l'on appelle de la communication subliminale de haut niveau.

Costar a dit…

Je relève le défi pour le père Fouettard. Mais il faudra probablement être patient. Et pas trop regardant sur la ressemblance. N'est pas Arthus-Bertrand qui veut.

-oo- a dit…

Ne cherchez pas trop, c'était une allusion discrète (ratée) à un autre Nicolas cumulant l'office de Père Fouettard (celui que l'on voit partout, omniprésent, ubiquiste. Vous voyez ?)
D'ailleurs, aux dernières nouvelles il était également à Dysneyland Paris !
Ce qui confirme bien la justesse incontestable de votre article.

Costar a dit…

Non ne vous fustigez pas, l'allusion était apparente. Mais j'aimerais trouver d'autres images de nos dirigeants ou de nos personnages phantasmés (ce sont peut-être les mêmes) invisibles pour les pauvres mortels, comme ces dessins du plateau de nazca. Alors le père Fouettard, le vrai (c'est à dire l'imaginaire) pourquoi pas ! Mais la quête sera longue.