samedi 16 juin 2012

Divagations municipales

Le panneau ci-dessus établit qu'il est interdit à toute chose qui ressemblerait vaguement au chien en peluche de Tintin, idole des adolescents, d'errer sur la plage de la Grève Blanche près de Trégastel en Bretagne. 
En revanche les rochers ont le droit de s'y échouer pour peu qu'ils s'alignent approximativement, histoire de laisser la plage aux algues tueuses, à qui elle n'est pas prohibée.
Et ce du 15 juin au 15 septembre. L'année n'est pas précisée.

4 commentaires :

Tilia a dit…

On devrait interdire les plages également aux fumeurs. Les mégots dans le sable ce n'est guère mieux que les crottes de chien et il y en a beaucoup plus !

Grosse contradiction dans l'article de Géo qui écrit "Pourtant, celles-ci sont comestibles" en parlant des algues tueuses et qui mentionne un peu plus loin que ces algues sont bourrées de nitrates. Alors, comestibles pour qui les algues vertes ?
Pour du bétail qui finira dans nos assiettes ?!...

Costar a dit…

C'est vrai que les algues sont de plus en plus utilisées en alimentation. Elles sont peut-être débarrassées de leurs éléments toxiques avant...
Je comprends mieux maintenant pourquoi le cimetière de Saint-Michel-en-Grève se trouve en bord de plage. C'est plus pratique.

Quant aux fumeurs, pour être tout à fait honnête, je préfère tout de même marcher sur un mégot froid que sur un étron gluant. Mais c'est une affaire de goût. Et il ne leur reste plus beaucoup d'endroits pour leur lent suicide.

lucm.reze a dit…

Je conseille aux chiens de lever une patte vengeresque au pied du panneau. Pour les algues, ce sont les gaz produits par leur putréfaction qui sont dangereux.

sereine a dit…

Belle vision des choses. :)